Toutes les nouvelles


Bonne nouvelle : Malgré des inondations et une pandémie, Fort McMurray a réussi à réduire son itinérance chronique

26 août 2020 - 3:29 pm / Blogues

En pleine pandémie mondiale, Fort McMurray a dû faire face à des ordres d’évacuation lorsqu’une inondation frappa durement la collectivité. Cela n’a toutefois pas suffi à empêcher la communauté Prêt pour Zéro Canada à élaborer des listes de noms de sans-abri chroniques et d’anciens combattants, et à établir un accès coordonné Vers un chez-soi. Ce blogue fait partie de notre série Bonne nouvelle qui met en lumière le travail remarquable accompli pour mettre fin à l’itinérance partout au Canada.

Un désastre qui n’arrive qu’une fois tous les 100 ans (one-in-100 year) et une crise sanitaire n’a pas empêché Fort McMurray de réduire son itinérance chronique. Au cours du mois dernier, la communauté de l’Alberta est non seulement devenue la deuxième au Canada à obtenir une liste de noms de qualité des anciens combattants, mais elle a également confirmé une liste de noms de qualité pour les sans-abri chroniques, ainsi qu’un système d’accès coordonné de qualité Vers un chez-soi.

Cette année a été marquée par d’innombrables défis pour les personnes en situation d’itinérance et les prestataires de services qui tentent de leur trouver un logement. Mais peu d’entre eux ont ressenti l’impact de 2020 comme la ville de Fort McMurray. Peu après que la pandémie ait été déclarée en mars dernier, la communauté Prêt pour Zéro Canada du nord de l’Alberta a été frappée par une inondation de grande ampleur qui a nécessité un ordre d’évacuation le 28 avril.

Fort McMurray a réussi à réduire sa population de sans-abri chroniques de 41 personnes en mai à 29 en juin, parce qu’au cours des cinq derniers mois, l’équipe a appris à mieux collaborer, mieux travailler ensemble et à mieux partager les informations. Depuis le 1er mars, les individus sans abri ont été orientés vers le programme Logement d’abord et Rapid Re-Housing afin qu’ils puissent obtenir des logements permanents.

«Le fait que notre équipe a atteint ces objectifs, en plein milieu d’une pandémie mondiale et d’une inondation de notre ville, démontre que notre région est engagée à appuyer la population des sans-abri chroniques», nous affirme Deanne Bergey, directrice des services communautaires et protecteurs. «Je tiens à remercier et à féliciter notre personnel et organismes communautaires pour être si dévoués et pour avoir assuré la sécurité et le bien-être de la population la plus vulnérable de notre collectivité tandis que notre région connaissait deux états d’urgence.»

Bien que nous soyons toujours axés sur le réduction de l’itinérance chronique à Fort McMurray, nous avons redoublé nos efforts durant la pandémie afin de réduire la propagation de la COVID-19 au sein de la population des sans-abri et durant l’inondation. La priorité était de localiser les individus afin de s’assurer qu’ils étaient en sécurité et qu’ils avaient été évacués.

Réaction à COVID-19 et à une inondation majeure

Au début du mois de mars, tout le personnel du plan communautaire en matière d’itinérance (Community Plan on Homelessness, CPH) de la Regional Municipality of Wood Buffalo (RMWB) et toutes les agences financées par le CPH ont commencé à travailler à distance. Bien que la façon dont les programmes étaient offerts a quelque peu changé, les services et les soutiens sont restés disponibles et accessibles lorsque cela était possible.

Le 28 mars, un centre d’isolement a été mis en place pour les personnes symptomatiques qui se rendaient au refuge de l’Armée du Salut ou toute autre agence qui offrait des services directs aux personnes en situation d’itinérance. Depuis l’ouverture du centre le 27 avril, un total de 12 personnes ont utilisé ses services et ont obtenu des résultats négatifs au virus.

Le 28 avril, lors de l’inondation, les clients ont été évacués du centre et acheminés à différents emplacements. Le RMWB a collaboré avec les agences afin de fournir du soutien pour 62 participants aux programmes Logement d’abord, Rapid Re-Housing et Outreach dans le centre-ville.

Vingt-huit personnes ont été évacuées dans les camps d’urgence, 12 sont restées dans les refuges et 5 sont restées chez des amis ou de la famille, et le restant dans une variété d’autres endroits.

En raison de COVID-19, les participants au programme étaient déjà équipés de téléphones et de minutes afin qu’ils puissent recevoir une gestion de cas virtuelle, ce qui a facilité la connexion et a permis de s’assurer que les gens étaient en sécurité. Pendant l’inondation, les organismes financés et le personnel municipal ont répondu aux besoins immédiats, tels que les médicaments et les minutes de téléphone, sur les sites d’évacuation.

De plus, le personnel de RMWB a appuyé ces efforts en localisant et en organisant des interventions d’urgence pour aller chercher les personnes bloquées dans les zones inondées.

Tout est rentré dans l’ordre

La collaboration accrue de la collectivité pendant COVID-19 et l’inondation a permis aux points d’accès et à l’admission centralisée de localiser et d’entrer en contact avec les personnes dont le nom figure sur la liste de noms, ce qui a permis d’identifier les personnes qui avaient encore besoin d’une aide au logement. La liste de noms a également été mise à jour pour donner la priorité aux personnes présentant un risque élevé de développer des complications suite à COVID-19, ce qui a permis aux agences de loger ces personnes en premier lieu et de les aider à trouver un lieu pour s’isoler.

Le développement du programme de diversion s’est avéré être le point positif au milieu de la pandémie et de l’inondation, car ce programme avait été conçu en raison de l’augmentation prévue de l’utilisation des refuges et des centres d’isolement et au financement fédéral de la réponse d’urgence face à COVID-19. Ce programme aide les premiers à accéder aux services d’intervention pour sans-abri à trouver une alternative de logement sécuritaire et appropriée.

Étant donné que la situation avait commencé par une crise sanitaire, cela a signifié que le secteur de l’itinérance a dû travailler en étroite collaboration avec les services de santé de l’Alberta (AHS). Ces partenariats ont conduit à une plus grande adhésion des autres secteurs de l’AHS et à un désir accru de travailler directement avec les différents niveaux de points d’accès et de prestataires de services de santé.

La création de listes de noms de qualité pour les sans-abri chroniques et les anciens combattants et d’un accès coordonné Vers un chez-soi s’est concrétisée à Fort McMurray lorsque le système a commencé à fonctionner comme prévu et qu’un effort communautaire complet a été déployé. Ces réalisations sont dues en grande partie au personnel de première ligne et à l’équipe d’accès coordonné qui ont travaillé avec fluidité pendant COVID-19 et l’inondation.

À présent, avec la perspective d’une éventuelle deuxième vague, Fort McMurray a mis en place des plans d’isolement communautaires, mais qui cette fois-ci bénéficieront de tout le travail incroyable qu’ils ont déjà accompli jusqu’à présent en 2020.

Consultez le Guide d’accès coordonné de Fort McMurray en cliquant sur le lien.

Notre série de blogues Bonne nouvelle met en valeur les travaux remarquables pour mettre fin à l’itinérance effectués partout au Canada.