CAEH14

ncehBanner

Vidéos keynote

CAEH14 Keynote Speaker - Candice Bergan
Hon. Candice Bergen, MP.
Ministre d’État (Développement social)
CAEH Keynote Speaker - Becky Kanis
Becky Kanis-Margiotta
100,000 Homes Campaign & Social Solutions
CAEH14 Keynote Speaker - Mayor Gregor Robertson
Gregor Robertson
Maire de Vancouver
CAEH Keynote Speaker - Chief Wilton Littlechild
Chief Wilton Littlechild
Commissioner, Truth and Reconciliation Commission of Canada

Expériences de Vie

Expériences de vie
Interviews – partie 1
Expériences de vie
Interviews – partie 2
Expériences de vie
Interviews – partie 3

Ressources de Présentation

Nous avons recueilli les présentations de la conférence 2014 et nous sommes à leur disposition ici en format PDF . Si vous avez des questions, ou si vous avez des difficultés d’accès, veuillez nous contacter.

Monday, November 3, 2014 (Day 1)

YPC1

La formation d’une coalition nationale pour mettre fin à l’itinérance chez les jeunes

Partout au Canada des partenaires forment une coalition stratégique pour mettre fin à l’itinérance chez les jeunes. Découvrez la vision et la stratégie qui guident cette coalition et comment vous pouvez faire partie de cette œuvre importante.

YPC2

 Le Logement d’abord pour les jeunes

Le besoin d’adapter Logement d’abord aux besoins spécifiques des jeunes gens (âgés de 13 à 25 ans) est basé sur les inquiétudes exprimées par les décideurs, les praticiens et en fait, les jeunes gens eux-mêmes, au sujet de l’applicabilité des modèles et des approches mises au point à l’intention des sans-abri adultes lorsqu’ils sont employés pour les jeunes. Cette conférence explore ce sujet sous les angles de la recherche et de la pratique.

YPC3

Intégration des systèmes et des services pour les jeunes sans-abri

L’intégration est essentielle à une approche systémique pour mettre fin à l’itinérance chez les jeunes. Cette séance présente des modèles démontrant l’impact positif de l’intégration de systèmes et de services pour les jeunes sans-abri. À quoi ces modèles ressemblent-ils dans un contexte Logement d’abord?

YPC4

Planification communautaire pour prévenir, réduire et mettre fin à l’itinérance chez les jeunes

Cette séance présente trois procédures de planification communautaire pour prévenir, réduire et mettre fin à l’itinérance chez les jeunes. Découvrez ce que Kingston (Ontario), Kamloops, (Colombie-Britannique) et la province de l’Alberta ont appris de leurs procédures de planification. Les présentateurs expliqueront comment les plans à l’intention des jeunes s’intègrent dans les processus de planification communautaire de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance.

YPC5

Prévenir l’itinérance chez les jeunes

La prévention est l’un des aspects le plus complexe et le moins compris de l’élimination de l’itinérance. Il peut devenir encore plus complexe pour les jeunes qui possèdent des systèmes de navigation complètement différents, des voies vers l’itinérance différentes et des besoins uniques à leur âge et à leur stade de développement. Qu’est-ce que la prévention de l’itinérance pour les jeunes? Comment Logement d’abord s’intègre-t il dans les stratégies de prévention (et vice-versa)? Qu’est-ce qui marche?

HFPC1

Soutien de la mise en place de Logement d’abord : trousse et formation canadienne Logement d’abord

Cette conférence présentera aux participants une trousse canadienne Logement d’abord disponible sur le web basée sur les expériences et la recherche du projet pilote de recherche de la Commission de la santé mentale du Canada At Home/Chez Soi, et validée par un groupe d’experts et d’intervenants venant de partout au Canada. Après avoir parlé des origines et du développement de la trousse, on procédera à une brève démonstration de son fonctionnement. Une discussion sur la façon dont les communautés canadiennes ont commencé à utiliser cet outil dans leurs contextes locaux s’ensuivra. Puis, les participants seront divisés en petits groupes pour travailler avec chacun des modules (approche générale, plan, mise en œuvre, évaluation et entretien) et discuteront afin de savoir comment cet modules peuvent être utilisés dans leurs propres communautés et afin d’identifier des stratégies supplémentaires qui ont été employées efficacement dans leurs contextes locaux lors de chacun des stades de développement de Logement d’abord

PC1

Plaidoirie auprès des dirigeants pour mettre fin à l’itinérance

  • Download notes from this session (PDF)

Un facteur de réussite critique dans l’élimination de l’itinérance réside dans la pression exercée auprès des gouvernements municipal, provincial et fédéral pour obtenir le soutien financier et les changements politiques. Les participants à cet atelier d’une demi-journée apprendront les stratégies pour obtenir le soutien public et politique nécessaire pour mettre fin à l’itinérance.

PC2

Toutes nos sœurs ─ perspectives sur la façon de mettre fin à l’itinérance pour les femmes canadiennes

Toutes nos sœurs est un réseau pluridisciplinaire national et une conférence dédiés aux problèmes économiques et pratiques qui affectent les femmes sans-abri et celles qui risquent de le devenir au Canada. Découvrez-en davantage au sujet de ce réseau et de cette conférence hors du commun, et des problèmes et solutions reliés à l’itinérance des femmes canadiennes de la part d’experts comprenant des femmes canadiennes qui ont vécu cette expérience.

PC3

Table ronde de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (provisoire

Dans son budget de 2013, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de près de 600 millions de dollars sur cinq ans dès avril 2014 afin de renouveler et de réorientier la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance dans le cadre d’une approche Logement d’abord. Dans cette séance, des responsables du Secrétariat des partenariats de lutte contre l’itinérance fourniront une mise à jour sur la mise en oeuvre de Logement d’abord, recevront du feedback des communautés sur les progrès atteints jusqu’à ce jour, et seront prêts à répondre aux questions sur Logement d’abord et le SPLI.

PC4

Engager les personnes à expérience vécue dans l’élimination de l’itinérance

L’élimination de l’itinérance exige que l’on écoute et que l’on implique les personnes à expérience vécue d’itinérance. Dans cet atelier, vous pourrez entendre les personnes à expérience vécue d’itinérance, apprendre des stratégies qui mènent à un engagement réel de ces personnes et voir des exemples sur la façon dont les différents organismes au Canada et aux États-Unis ont embauché et impliqué les personnes à expérience vécue dans leur œuvre.

PC5

Mise sur pied d’une campagne visant à loger 20 000 des sans-abri les plus vulnérables du Canada

En juillet 2014, la campagne 100,000 Homes aux États-Unis a célébré l’atteinte de leur objectif de loger 100 000 des sans-abri les plus vulnérables du pays en quatre ans. Inspirée par ce succès, l’ACMFI a commencé à explorer la possibilité d’une campagne visant à loger 20 000 des sans-abri les plus vulnérables du Canada. Dans cet atelier, les participants pourront entendre les réflexions préliminaires de l’ACMFI sur les éléments clés de la campagne canadienne et pourront participer à une conversation qui considère toutes les options sur la mise en œuvre d’une campagne faite au Canada.

top

TUESDAY, NOVEMBER 4, 2014 (Day 2)

LP1

Planification d’un système de base d’itinérance

Un système de soins coordonne les ressources (programmes, agences, financement) pour veiller à ce que les résultats au niveau communautaire s’alignent avec les objectifs du plan de 10 ans et répondent efficacement aux besoins des clients. Plutôt que de s’en remettre à une approche d’organisme en organisme, une planification du système utilise une structure qui garantit des services constants d’une façon utile et stratégique. Cette séance offrira un aperçu global de ce qu’est un système de soins pour l’itinérance, et comment il fonctionne, et soulignera les étapes essentielles de son processus de développement.

On soulignera les enseignements tirés de la mise en place des approches de planification de système au Canada et à l’étranger ─ en particulier le plan recentré de Medecine Hat pour mettre fin à l’itinérance et la structure de planification du système de Calgary seront mis en lumière.

LP2

Pratiques prometteuses dans la planification des sorties d’institutions

Cette séance explore le rôle crucial de la planification des relâches dans la prévention de l’itinérance chez les personnes atteintes de problèmes mentaux et de troubles concomitants. Le développement de stratégies préventives efficaces pour cette population a toujours été identifié comme l’une des plus grandes priorités dans le secteur de l’itinérance. La planification des relâches est une structure utilisée par les hôpitaux, les prisons et autres institutions résidentielles pour aider les anciens résidents hospitalisés à se mettre en rapport avec des prestataires de services de la communauté au sens large. L’objectif général est de réduire ou d’éliminer les décharges vers un «sans domicile fixe» et d’encourager l’obtention d’un logement. Les présentateurs de cette conférence parleront des pratiques prometteuses dans la planification des relâches et se pencheront sur les défis actuels que rencontrent la mise en œuvre de tels plans.

LP3

Le droit au logement au Canada

Le droit fondamental au logement est reconnu dans plusieurs pays, y compris la France, l’Écosse et l’Afrique du Sud. Le Canada a signé des traités internationaux garantissant le droit à un logement approprié mais ce droit ne se reflète ni dans la politique domestique ni dans la loi. Dans cette conférence, les présentateurs mèneront une présentation interactive qui répondra aux questions suivantes: à quoi le droit au logement ressemble-t-il dans les autres pays ? Que représenterait un droit au logement pour nos communautés ici au Canada ? En quoi ce droit est-il relié aux droits des femmes, des autochtones, des personnes handicapées et des groupes systématiquement marginalisés ? Quel rôle les intersections entre la loi, l’organisation et la mobilisation peuvent-elles jouer dans l’élimination de l’itinérance au Canada?

P1

HomeBase : Trousse de gestion de cas intensive Logement d’abord

  • Download notes from this session (PDF)

La gestion de cas intensive est une meilleure pratique émergeante pour l’intervention et la provision de logements aux personnes aux besoins complexes vivant avec de multiples vulnérabilités. Cette trousse récemment assemblée est un guide complet pour concevoir et mettre sur pied un programme de gestion de cas intensive utilisant le modèle Logement d’abord. Basée sur le modèle du programme Alex HomeBase, cette trousse apporte des stratégies, des lignes directrices d’accréditation, des directives, et de l’aide axée sur les solutions aux responsables et aux bailleurs de fonds qui lancent un programme de gestion de cas intensive. La trousse est aussi une excellente source pour les agences ayant déjà des équipes de gestion de cas intensive rencontrant des «dérives» du programme ou qui s’apprêtent à être accréditées. Les participants auront l’opportunité de commander leur propre exemplaire de la trousse gratuitement.

P2

Quel est le rapport entre la technique d’entrevue motivationnelle et Logement d’abord?

Logement d’abord donne la possibilité aux gens de quitter la solitude que représente la survie dans la rue pour vivre une vie d’appartenance communautaire. De la même façon, la technique d’entrevue motivationnelle (MI) offre aux praticiens les aptitudes nécessaires pour aider les gens à retrouver un espoir et une motivation qui leur feront opérer des changements qu’ils auront choisis et leur permettront de réussir. MI est une pratique fondée sur des expériences probantes qui personnifie l’esprit de partenariat, d’acceptation, de compassion et d’évocation. Les participants à cet atelier comprendront comment MI complète les stratégies Logement d’abord, découvriront l’esprit, les procédures et les aptitudes de base de MI, et verront comment MI fonctionne. Cet atelier interactif comprendra des informations, des activités pédagogiques et des débats.

Y1

L’itinérance chez les jeunes autochtones

Il a été bien documenté qu’il existe une surreprésentation des Autochtones parmi les sans-abri du Canada. Certains des sans-abri les plus vulnérables sont des jeunes Autochtones qui risquent d’être recrutés par des gangs, de se prostituer et d’être exploités. Cette séance examine des modèles de service réussis et holistiques, ainsi que les implications de Logement d’abord pour les jeunes sans abri autochtones.

HF1

L’intégration des personnes à expérience vécue dans la prestation de services

  • Download notes from this session (PDF)

Cet atelier traitera de l’Importance d’incorporer des personnes ayant de l’expérience vécue (PWLE) dans la prestation de vos services. Des personnes qui ont de l’expérience vécue d’itinérance, de maladies mentales, d’accoutumance et de guérison ont un rôle très important à jouer à tous les niveaux de la prestation des services. Les PWLE devraient faire partie de n’importe quelle équipe de service et devraient aussi avoir leur place dans les conseils d’administration. Leur expertise et perspective uniques leur permettent d’offrir de l’inspiration et de partager leurs connaissances au sujet des rétablissements comme nulle autre personne. Cet atelier donnera des exemples sur la façon dont différents organismes au Canada et aux États-Unis ont engagé et incorporé des PWLE à tous les niveaux de leurs travaux et traitera des idées reçues fréquentes des agences au sujet du rôle des membres du personnel PWLE qui limitent trop souvent leur contributions au sein de l’équipe de service.

RP1

Cadres et stratégies pour la prévention de l’itinérance

Afin de comprendre l’itinérance nous devons commencer par en chercher les causes en amont du problème afin de la prévenir. Cette conférence examine différentes méthodes d’enrayer l’itinérance avant qu’elle ne commence.

RP2

Les personnes âgées sans-abri : comment répondre aux besoins uniques d’une population vieillissante

Au fur et à mesure que les sans-abri vieillissent, nous devons être capable de trouver des solutions qui fonctionnent pour cette population. Tout comme une réponse à l’itinérance chez les jeunes ne peut pas être une réponse «adultes sans-abri junior», une réponse à l’itinérance chez les personnes âgées ne peut pas être «adultes sans-abri senior». Cette séance explore le logement, les soins palliatifs, la création d’espaces et «vieillir sur place».

LP4

Systèmes d’accès et d’évaluation coordonnés

Pour les communautés qui ont réalisé des progrès dans l’élimination de l’itinérance, la création d’une approche d’évaluation commune et d’accès coordonnés a été une composante essentielle de leur réussite. Ces outils ont ouvert la voie vers un système de services pour les sans-abri plus efficace en utilisant les forces des prestataires de services individuels, améliorant l’accès des clients au logement et aux options de soutien appropriés pour répondre à leurs besoins, réduisant les nouvelles arrivées dans l’itinérance et améliorant les données sur les besoins, les points forts, les possibilités et les approches appropriées pour mettre fin à l’itinérance.

Cette séance s’inspirera d’expériences internationales pour examiner quelles sont les mesures nécessaires pour réussir à mettre sur pied un accès coordonné et une évaluation commune dans votre communauté. Elle comprendra une revue des modèles d’accès et présentera des systèmes d’accès et d’évaluation coordonnés canadiens en direct de Calgary et de Medicine Hat.

LP5

Mobilisation des communautés rurales et isolées dans l’élimination de l’itinérance

L’itinérance dans les régions rurales et isolées est considérée comme moins visible que l’itinérance urbaine, et pourtant les communautés rurales et isolées doivent affronter les mêmes défis, dont la création d’une collaboration communautaire, la prestation de services à des individus aux besoins complexes, et travailler dans un contexte de faible taux d’inoccupation. Cette séance soulignera les résultats de trois études sur l’itinérance dans les communautés rurales et isolées au Canada et parlera de la façon de conférer aux communautés rurales et isolées l’aptitude de combattre l’itinérance.

LP6

Leçons tirées de la Campagne 100,000 Homes

Entre juillet 2010 et juillet 2014, Community Solutions, un organisme non-gouvernemental de la ville de New York a mené un effort national appelé 100,000 Homes Campaign. Le but de cette campagne était de collaborer avec les communautés partout au pays pour déployer une approche Logement d’abord afin de mettre fin à l’ itinérance chronique de 100 000 sans-abri à long terme médicalement vulnérables.

Plus de 230 communautés ont fini par se joindre à la 100,000 Homes Campaign et celle-ci a atteint son objectif un mois avant la date d’échéance. Cette séance couvrira la méthodologie qui a mené à la création de la campagne 100,000 Homes, l’importance de la gestion de données et du rendement, de stratégies d’amélioration du rendement réussies, des prises de décision sur ce qu’il faut suivre et soutenir, des partenariats essentiels aux niveaux local et national, et comment l’aide, la formation et la communication mènent inexorablement à l’atteinte des objectifs ambitieux de la campagne.

P4

Stratégies visant à trouver et conserver des logements locatifs privés à l’intention des clients de Logement d’abord

  • Download notes from this session (PDF)

Trouver et conserver un logement locatif privé est un élément essentiel de la plupart des programmes Logement d’abord et une inquiétude fréquente pour les communautés qui ne sont pas familières avec le modèle. Cette séance présentera des stratégies efficaces pour entamer et maintenir des relations avec les propriétaires immobiliers selon les perspectives du prestataire de services et du propriétaire. De courtes présentations prépareront le terrain pour un débat plus large avec les participants à l’atelier. Des prestataires aux degrés d’expérience variés en matière de Logement d’abord pourront partager leurs connaissances et leur expertise dans les communautés partout au Canada. Cette discussion facilitée offrira du soutien des pairs pour relever les défis que accompagnent la mise en place d’une approche Logement d’abord dans un approche à logements éparpillés.

P5

Logement d’abord ─ Et maintenant? Élaboration d’une inclusion sociale pour les clients de Logement d’abord

Logement d’abord peut mettre fin à l’itinérance et maintenir le logement pour un grand nombre de sans-abri à long terme, mais plusieurs questions subsistent quant à ce qui advient après le relogement. Lors de cette séance, les participants découvriront les leçons essentielles de trois modèles de services novateurs centrés sur la promotion de l’intégration sociale pour les sans-abri en opération actuellement en Europe; le STAR (Supporting Transitions and Recovery) Learning Centre de l’hôpital St. Michael à Toronto; et des programmes de formation professionnelle souples, personnalisés et faciles d’accès qui soutiennent l’employabilité et la formation continue des personnes qui ont vécu l’itinérance à Fred Victor à Toronto.

P6

Programmes de traitement d’alcoolisme gérés : une perspective nationale

  • Download notes from this session (PDF)

Parmi les sans-abri et ceux qui sont logés de façon précaire, l’utilisation d’alcool impropre à la consommation et l’usage excessif d’alcool licite a un impact considérable sur la santé et le bien-être des individus, des familles et des communautés. Les programmes de traitement d’alcoolisme gérés ont évolué dans plusieurs sites au Canada afin de combattre les deux fléaux jumelés que représentent l’itinérance ou l’instabilité du logement et les troubles sévères de consommation d’alcool. Ces programmes fournissent des doses réglées de boissons alcoolisées et des logements dans le but de promouvoir une utilisation plus saine de l’alcool, réduire les risques associés à la dépendance sévère de l’alcool, et promouvoir la stabilité du logement. Lors de cette séance, un comité constitué de prestataires de services, de chercheurs et de décideurs offriront un aperçu des programmes MAP actuels, des politiques, des pratiques et des recherches.

Y2

La santé mentale et l’itinérance chez les jeunes

Dans les communautés partout au Canada, l’absence de réponses aux besoins spécifiques des jeunes sans-abri atteints de problèmes de santé mentale complexes, et l’absence de services appropriés et adéquats a entraîné une crise chez les jeunes sans-abri, leurs familles et les agences communautaires et structures qui leurs viennent en aide. Cette séance explore la recherche sur cette crise et les solutions potentielles, y compris des modèles fonctionnant au sein d’un cadre structurel pour les jeunes Logement d’abord.

HF2

Programmes Logement d’abord culturellement sécuritaires et anti-oppressifs

La population des sans-abri au Canada est diversifiée et est constituée d’individus à l’expérience et aux origines uniques, provenant d’une vaste gamme de communautés raciales et ethniques. Il existe un besoin vital pour une meilleure compréhension des individus sans-abri provenant de divers groupes, en particulier les Autochtones et les individus provenant de communautés ethniques et radicalisées, et pour offrir Logement d’abord dans un milieu culturellement sécuritaire et anti-oppressif afin de mieux répondre aux besoins des clients.

Cet atelier explorera les contextes sociaux, politiques et historiques du racisme, de la discrimination et des préjudices, et se concentrera sur l’égalité, la justice et l’anti-oppression; la compétence culturelle, la sécurité culturelle et les cadres anti-oppressif ─ ses définitions, ses raisons d’être, son importance, et comment ces cadres peuvent être incorporés dans la pratique et la disposition de Logement d’abord. Les présentations s’inspireront et respecteront les connaissances autochtones et les cadres anti-oppressifs.

RP3

L’avancement de la mobilisation des connaissances et stratégies d’impact de la recherche dans le secteur de l’itinérance

Cet ensemble de présentations nous montre que la façon dont nous menons nos recherches est aussi importante que ce que nous étudions. Les chercheurs ont étudié les problèmes des jeunes, des femmes, des Autochtones et les questions du Nord, mais ces séances se penchent sur leurs méthodes et techniques, les procédures et apprentissages de l’équipe de recherche et comment mieux interagir ethniquement avec les participants de votre étude.

RP4

Évaluation des progrès accomplis dans l’élimination de l’itinérance

Au cours de nos travaux pour mettre au point des plans fermes et des cibles pour mettre fin à l’itinérance, il est plus important que jamais d’avoir des méthodes qui nous permettent de suivre nos réussites de manière précise (et dans certain cas, l’absence de réussite). Ces séances présentent différentes méthodologies pour déterminer les facteurs et les réussites dans l’élimination de l’itinérance, y compris des décomptes ponctuels, des plans pour mettre fin à l’itinérance, des données sur la fréquentation des refuges et un index des logements de locations.

LP7

LP7 : Gestion de rendement de programme dans un contexte Logement d’abord

  • Download notes from this session (PDF)

Lors du renouvellement de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI), le gouvernement du Canada a donné la priorité à Logement d’abord en tant que stratégie essentielle pour réduire l’itinérance. Les expériences au Canada et aux É.-U. ont démontré le rôle important que jouent les bailleurs de fonds et les entités communautaires dans la garantie de la réussite de ces programmes.

Cette séance présentera des recherches issues d’un projet financé par la SPLI qui analyse les enseignements des sujets interdépendants suivants : conception du système desservant l’itinérance, gestion de la performance, assurance de la qualité et attribution des fonds. Les participants verront également comment la mesure du rendement des programmes Logement d’abord a été appliquée dans la pratique par Homeward Trust à Edmonton.

LP8

La prévention de l’itinérance à la sortie des institutions grâce aux systèmes publics qui utilisent Logement d’abord

  • Download notes from this session (PDF)

Prévenir l’itinérance à la sortie des systèmes publics est l’un des éléments essentiels des plans pour mettre fin à l’itinérance, mais il n’a pas, jusqu’à ce jour, été appliqué systématiquement ni efficacement dans de nombreuses communautés. Cette séance se penchera sur le procédé du partenariat, la conception, et la mise en place de l’équipe Logement d’abord de post libération/sorties institutionnelles et le système Logement d’abord pour les jeunes de Lethbridge, Alberta. Les participants en apprendront davantage sur la création et l’ajustement des procédures, protocoles et politiques pour aider ces programmes à réduire ou éliminer la période de temps sans logement après la sortie ou décharge. Les présentateurs décriront le processus d’acheminement, d’accueil, de structure et de mise en place de la méthodologie Logement d’abord au sein de ces programmes ainsi que les réalisations courantes et les résultats des deux programmes.

LP9

Collectes de fonds collaboratives pour des logements abordables

La collecte de fonds philanthropique et dans le secteur privé pour des logements abordables est un défi constant dans la lutte pour mettre fin à l’itinérance. Cette séance fera des présentations de la Vancouver Streetohome Foundation qui a collecté plus de 28 millions de $ pour le soutien de 1 000 logements et la Campagne Calgary’s Resolve, une campagne collaborative novatrice pluri agences dont l’objectif est de collecter 120 millions de $ pour construire des logements supervisés abordables pour plus de 3 000 personnes.

P7

De la survie à la réussite: soutien des adultes sans abri chroniques dans les logement permanents

Cette séance met l’accent sur les défis et solutions pour loger les clients sans abri chroniques atteints de maladies mentales importantes et/ou de défis médicaux selon un modèle Logement d’abord. Cette séance partage les enseignements du programme Pathways to Housing de Calgary. Les participants apprendront et discuteront comment accéder aux services de soins de santé, comment collaborer avec les services de soins de santé, comment procéder si un client n’est plus capable de vivre indépendamment, comment résister au stress supplémentaire que représente soigner des clients aux besoins médicaux accrus, comment soutenir un client qui résiste aux soins en raison de son âge avancé, et comment prévenir l’exhaustion du personnel lorsque de multiples niveaux de soins coordonnés et avancés sont nécessaires (au niveau médical et psychiatrique), l’entretien du logis, la lessive, le service de livraison des repas, l’hygiène intime, et le soutien médical.

P8

Le rôle des entreprises sociales dans le soutien de l’élimination de l’itinérance

Les entreprises sociales sont des compagnies à but lucratif dirigées par un organisme caritatif ou à but non lucratif. Les profits acquis reviennent à l’entité à but non lucratif et seront utilisés pour le soutien de la mission et le mandat de l’organisme. Cette séance examinera trois entreprises sociales de Vancouver en rapport avec l’itinérance.

P9

Adapter Logement d’abord aux peuples autochtones

Les peuples autochtones sont surreprésentés parmi la population de sans-abri du Canada, et davantage parmi les sans-abri chroniques et épisodiques. La plupart des Autochtones ont suivi un cheminement unique vers l’itinérance (affecté par les pensionnats, la pauvreté intergénérationnelle, les traumatismes et le racisme) et possèdent des besoins uniques dont il faut tenir compte pour mettre fin à leur itinérance. Cette séance traite des besoins uniques des Autochtones et comment ces besoins peuvent être accommodés grâce aux programmes Logement d’abord.

Y3

Réduction des préjudices pour les jeunes

  • Download notes from this session (PDF)

Il faut davantage de services de réduction des préjudices chez les jeunes sans-abri. Cette séance examine certains des modèles réussis et à quoi ils ressemblent dans un contexte Logement d’abord.

HF3

Logement d’abord dans le contexte rural : est-ce possible?

La réponse est OUI! Cet atelier vous fournira des renseignements sur la façon dont les collectivités rurales au Canada et aux États-Unis ont mis en oeuvre Logement d’abord avec succès en répondant à leurs besoins uniques. En tirant des leçons sur les expériences de ces régions, les présentateurs répondront à des questions telles : Comment trouvons-nous des logements? À quoi ressemble une équipe lorsqu’elle doit couvrir un rayon de 150 km? Comment gardons-nous le contact avec les participants au programme? Qui soutient le personnel?

RP5

Comprendre et faciliter la mise en place de modèles de logement et de soutien efficaces

Un message essentiel de Logement d’abord est que les soutiens font partie intégrante de la réussite. Que les soutiens soient fournis indépendamment du logement ou qu’ils soient intégrés dans le logement, il est essentiel que nous comprenions quels sont les soutiens disponibles, pour qui et pourquoi ils fonctionnent.

RP6

L’identification de réponses efficaces au problème de l’itinérance chez les

Un refuge sur cinq est fréquenté par un jeune et un nombre élevé de ceux qui vivent à la dure ou appartiennent à la population cachée des itinérants sont aussi des jeunes. Une réponse à l’itinérance chez les jeunes nécessite des interventions uniques et sur mesure afin de répondre aux besoins de ces adolescents en plein développement.

top

Wednesday, November 5, 2014 (Day 3)

LP10

Mettre fin à l’itinérance et les stratégies pour les refuges d’urgence

Lors de cette séance les participants en apprendront davantage sur Logement d’abord et les stratégies Logement d’abord applicables aux refuges d’urgence et aux stratégies utilisées pour aider les conseils d’administration et les membres du personnel à être à la hauteur d’une mission Logement d’abord et de pouvoir s’y engager. Les participants entendront aussi comment le deuxième plus grand fournisseur de refuges de Toronto, l’Armée du salut, a mis au point une nouvelle vision pour ses refuges de Toronto en évoluant «d’une série de services ancrés dans les réponses d’urgence à l’itinérance à un système intégré de services de stabilité du logement aux objectifs clairs et aux mesures de rendement».

LP11

Comment intégrer les services classiques à Logement d’abord

La connexion avec les services traditionnels est essentielle au succès de Logement d’abord, spécialement dans le cas des programmes de gestion de cas intensive. Cette séance apportera des informations sur la façon de faciliter les connexions avec les services traditionnels et les équipes Logement d’abord, les défis et les autres options en matière de barrières systémiques, et l’importance des cheminements locaux et provinciaux pour surmonter les défis de base pour arriver à changer le système.

LP12

Une trousse canadienne pour le développement d’un système de gestion de l’information sur les sans-abri local

Les systèmes de gestion de l’information sur les sans-abri (SGIS) sont des outils essentiels dont bénéficient les clients sans-abri, les prestataires de services et les responsables politiques. Cette séance traitera des besoins de planification stratégique et des obstacles dans la mise en place et le maintien d’un SGIS. Les participants comprendront les étapes et les séquences de la création d’un SGIS, dont : une évaluation communautaire, une structure de gouvernance, le respect de la vie privée, des besoins de relevés de données, l’utilisation des systèmes, l’évaluation du rendement et l’étude des rapports. L’audience se familiarisera avec l’outil et son utilisation dans leur communauté. Les participants auront libre accès à la trousse SGIS en ligne.

P10

La prévention de l’itinérance et la stabilité du logement

Cette séance explore le détournement des refuges d’urgence, la prestation collaborative des services afin de prévenir l’itinérance chez les gens aux besoins complexes, et une approche du développement communautaire des services d’aide au logement.

P11

Logement d’abord et les logements supervisés permanents à l’intention des femmes et des femmes et des enfants fuyant la violence

Cette séance introduit deux programmes pionniers Logement d’abord pour les femmes et leurs enfants fuyant la violence et explore les besoins des enfants dans le cadre Logement d’abord.

Y4

Logement d’abord pour les jeunes : débat

La besoin d’adapter Logement d’abord afin de répondre aux besoins des jeunes (âgés de 13 à 25 ans) est fondé sur les inquiétudes des décideurs, des praticiens et, en fait, des jeunes gens eux-mêmes, au sujet de l’applicabilité des modèles et des approches créés à l’intention des sans-abri adultes aux jeunes. Ce groupe de discussion est permettra d’obtenir une réponse à vos questions. Venez entendre ce que les experts en disent.

HF4

Stratégies de logement pour les programmes Logement d’abord

Cet atelier se penchera sur les meilleures pratiques employées pour trouver des unités locatives dans une variété de contextes tout en préservant le choix des clients. Cet atelier traitera des sujets tels que trouver un logement qui correspond aux besoins et préférences des participants, comment vendre le programme, établir des relations avec les propriétaires, répondre aux questions de discrimination, et décider qui est responsable de quoi (par exemple la gestion des propriétés, les déménagements). Cet atelier assistera aussi le personnel des programmes avec les aspects opérationnels de la direction de programme qui incluent des services d’aide au logement.

RP7

L’exploration des réponses de «systèmes» efficaces à l’itinérance ─ planification et coordination des systèmes

Ce groupe de discussion utilise une approche d’étude de cas pour étudier les prestations de services intégrés comme réponse à l’itinérance aux niveaux communautaires local et provincial. Il apporte un regard sur les questions à la fois philosophiques et pratiques de la création de systèmes d’approche pour mettre fin à l’itinérance.

RP8

Éventail de recherches

Un échantillonnage de certains des sujets de recherche les plus importants, y compris la prestation de services aux personnes transgenres, l’activisme en faveur des sans-abri, l’itinérance rurale et l’itinérance parmi les anciens combattants.

LP13

Le logement de soutien dans un contexte Logement d’abord

Lors de cette séance interactive, un groupe de praticiens de soutien au logement et de chercheurs offriront un bref aperçu des preuves, des expériences et des découvertes sur le logement de soutien selon leurs différents points de vue.

Le reste de l’atelier sera consacré à une discussion guidée entre pairs et un débat entre petits groupes. Des questions fondamentales seront soumises à la considération des participants, dont les suivantes : quelle est la synergie entre 30 ans de pratique et les directions politiques courantes? Quels éléments de pratiques fondées sur des expériences cliniques et des recherches (par exemple At Home/Chez Soi) sont présents dans les approches de logements de soutien actuelles? Quelles sont les implications lorsqu’on «s’éloigne» d’une approche d’habitations dispersées Logement d’abord? Comment les meilleures pratiques de logements de soutien contribuent-elles à atteindre l’objectif de l’élimination de l’itinérance en utilisant les approches Logement d’abord?

LP14

Stratégies provinciales pour réduire l’itinérance en Colombie-Britannique, en Alberta et au Québec

Bien que l’on fasse grand cas du besoin d’une stratégie nationale du logement, il ne faut pas oublier le rôle essentiel que jouent les provinces dans la prévention, la réduction et l’élimination de l’itinérance. En fait, d’un point de vue juridique et financier, les gouvernements provinciaux sont le niveau gouvernemental le plus important. Cette séance nous en apprendra davantage sur les stratégies provinciales du logement et de l’itinérance en Colombie-Britannique, en Alberta et au Québec.

LP15

Les outils municipaux et les partenariats pour mettre fin à l’itinérance

L’itinérance est présente dans les grandes métropoles, les villes et les villages, ce qui force les gouvernements municipaux à agir. Malheureusement les gouvernements municipaux n’ont ni le pouvoir juridique ni les ressources nécessaires pour mettre fin à l’itinérance à eux seuls. Par contre, il y a beaucoup de choses qu’ils peuvent faire. Cette séance explique comment «faire avec les moyens du bord», d’une perspective municipale.

P13

L’évolution des programmes d’aide à l’itinérance

En opérant la transition de la gestion de l’itinérance à son élimination, le rôle des programmes d’aide change de simple apport de soutiens vitaux pour devenir aussi le seuil crucial du logement permanent. Cette séance étudie la transition vers l’aide basée sur le logement à Vancouver et Londres.

P14

Logement d’abord : leçons essentielles tirées de l’Europe

Cette présentation examine l’utilisation de Logement d’abord dans un contexte européen, observant l’usage des modèles d’approche originaux Pathways Housing First, les modifications européennes de l’approche Logement d’abord et l’interaction entre les innovations actuelles des réponses européennes à l’itinérance et les modèles Logement d’abord utilisés au Canada et aux États-Unis.

P15

Considérations pour adapter Logement d’abord à votre communauté et aux populations prioritaires

  • Download notes from this session (PDF)

À la base, Logement d’abord est une intervention de logement locale et individuelle. Elle doit nécessairement s’adapter aux conditions locales et aux besoins individuels, sans s’éloigner des éléments intrinsèques qui lui permettent de fonctionner. Lors de cette séance, les participants recevront des conseils et des lignes directrices sur la manière d’adapter les programmes Logement d’abord à leur contexte local et aux besoins de la population.

Y5

L’aide au logement pour les jeunes GLBTQ

Nous savons ce que les recherches limitées nous apprennent : les jeunes GLBTQ ont besoin d’une amélioration des services et programmes qui répondent à leurs besoins et les soutiennent. Les organismes au service des jeunes ont besoin de ressources et de formation supplémentaires pour mieux travailler avec les jeunes GLBTQ. Cette séance examine la recherche et certaines des solutions qui se concrétisent partout au Canada. La séance aborde la question de savoir comment ces soutiens s’intègrent à la philosophie Logement d’abord.

HF5

Visites à domicile : l’art et la science

Cette séance se penchera sur un composant essentiel de n’importe quel programme de logement : la visite à domicile. Nous parlerons de la fréquence idéale, comment elle est déterminée, et comment procéder à ces visites de manière efficace mais thérapeutique, qui engendre la croissance et le rétablissement. Nous nous pencherons aussi sur des inquiétudes communes telles : lorsque vous utilisez une approche de réduction des risques, comment aidez-vous les participants aux programmes à conserver leur logement? Que faites-vous quand il y a trop de gens dans le logement? Quelle est la meilleure marche à suivre lorsque vous remarquez des activités illégales? Ce ne sont là que quelques-uns des concepts et questions que cet atelier abordera.

RP9

Exploration de l’implication des sans-abri au sein du système de justice pénale

Un élément clé de la réponse canadienne à l’itinérance ─ bien que l’on n’en discute que trop rarement ─ est l’utilisation du système policier et pénal dans la résolution de l’itinérance. Ces séances examinent une vaste gamme de sujets rentrant dans cette catégorie y compris : l’incarcération et la santé, les connexions entre la maladie mentale et l’intervention de la justice pénale, la mise à l’amende des gens de la rue et les déclarations volontaires.

RP10

Le problème de l’itinérance chez les Autochtones du Canada

Étant donné le profond impact de l’itinérance et des logements inadéquats sur les communautés autochtones, il est important de mettre l’accent sur la compréhension des façons dont l’itinérance affecte les Premières Nations, les Inuits et les peuples Métis. Les présentateurs étudient les problèmes auxquels font face les peuples autochtones dans une variété de contextes.

Top