Toutes les nouvelles


Une motion de la Chambre des communes demande de mettre fin à l’itinérance chez les anciens combattants d’ici 2025

10 juin 2019 - 8:29 pm / Blogues, Nouvelles

La veille du 75e anniversaire du jour J, le président du Comité des anciens combattants de la Chambre des communes, Neil Ellis, a annoncé une motion demandant au gouvernement fédéral de mettre fin à l’itinérance des anciens combattants d’ici 2025. La motion est appuyée par les partis de l’opposition et sera débattue à la Chambre le 11 juin. L’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance est à Ottawa aujourd’hui pour l’annonce avec VETS Canada, la Légion royale canadienne et la Mission Old Brewery.

Tim Richter, président et chef de la direction de l’ACMFI, était dans Ottawa (Juin 5) pour appuyer la motion M-225 du député Neil Ellis, qui demande au gouvernement fédéral de mettre fin à l’itinérance des anciens combattants d’ici 2025.

Lisez la déclaration de Tim Richter ci-dessous :

Bonjour à tous. 

Je m’appelle Tim Richter. Je dirige l’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance. Je suis ravi d’être ici aujourd’hui pour soutenir la motion M-225.

Tout d’abord, je tiens à remercier M. Ellis pour son leadership dans le cadre de cette motion, ainsi que Mme Benson et Mme Vecchio pour leur appui. Je les remercie tous les trois d’avoir mis de côté la partisanerie afin que le Parlement puisse s’unir et demander des mesures concernant les anciens combattants sans abri. 

  • Lisez la motion ICI
  • Lisez le communiqué de presse sur la motion, ICI
  • Écoutez Tim Richter à l’émission The House de CBC, ICI
  • Voyez l’annonce sur CPAC, ICI
  • Regardez Tim Richter à l’émission Power Play de CTV, ICI
  • Lisez l’article du Globe & Mail, ICI

L’itinérance chez les anciens combattants au Canada est une situation qui peut être facilement résolue. Le nombre d’anciens combattants sans abri est relativement faible: nous savons quoi faire et comment faire pour régler la question. Nos amis américains ont réduit de moitié l’itinérance chez les anciens combattants au cours des huit dernières années et neuf villes américaines ont mis fin à l’itinérance chez les anciens combattants. Pour comprendre l’ampleur de cette réalisation, soulignons qu’il y a environ 40 000 anciens combattants américains sans abri en une nuit, comparativement à 35 000 personnes par nuit pour l’ensemble des sans-abri canadiens. Les estimations de l’itinérance chez les anciens combattants varient d’environ 3 000 à 5 000 au total. C’est un problème qui peut donc être résolu.

Et nous savons quoi faire. Mes collègues de VETS Canada, de la Légion royale canadienne et de la Mission Old Brewery sont déjà sur le terrain pour faire le travail. L’Alliance canadienne travaille avec les collectivités qui réussissent à réduire l’itinérance chronique et l’itinérance en général – des villes comme Edmonton, qui a réduit l’itinérance globale de 43% au cours des huit dernières années, et Guelph Wellington qui a réduit l’itinérance chronique de 24% en seulement sept mois.

Le Canada possède de solides réseaux d’anciens combattants, une solide expertise dans les collectivités et des modèles éprouvés à suivre. Il y a un fort appui du public – et ce que nous constatons aujourd’hui et grâce à cette motion, c’est qu’il y a aussi un fort appui politique. Ce qui manque, c’est le leadership fédéral et des mesures décisives.

Il est temps que le gouvernement fédéral s’engage clairement et sans équivoque à mettre fin à l’itinérance chez les anciens combattants, à mettre en place un plan pour atteindre cet objectif et à investir les modestes ressources supplémentaires qui pourraient être nécessaires pour faire le travail.

Je demande à tous les députés de donner leur consentement unanime à cette motion le 11 juin. 

Et je demande au gouvernement fédéral d’écouter le Parlement et d’agir.

Nous avons un devoir envers ces hommes et ces femmes. C’est un problème qui peut être résolu. Allons de l’avant.


S’inscrire à #CAEH19

La Conférence nationale sur l’élimination de l’itinérance offre aux décideurs, aux bailleurs de fonds, aux chercheurs, aux défenseurs des droits, aux dirigeants communautaires et aux travailleurs de première ligne l’inspiration, l’information, les outils et la formation dont ils ont besoin pour éliminer l’itinérance. Y serez-vous ?

Cliquez ici pour en savoir plus sur le #CAEH19, qui se tiendra à Edmonton du 4 au 6 novembre.

Inscrivez-vous avant le 2 août pour profiter de nos tarifs préférentiels !