Toutes les nouvelles


Bonne nouvelle : Moncton réduit son itinérance chronique de 10 % en pleine pandémie

9 March 2022 - 8:00 am / Uncategorized

Grâce à une attention particulière portée sur la qualité des données et à un engagement à l’accès coordonné, la communauté Prêt pour Zéro Canada du Nouveau-Brunswick a obtenu une réduction de 10 %. Ce blogue fait partie de notre série Bonne nouvelle qui met en lumière le travail remarquable accompli pour mettre fin à l’itinérance partout au Canada.

En plein milieu d’une pandémie, la ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, continue d’aller de l’avant pour atteindre et maintenir son objectif de zéro fonctionnel en matière d’itinérance chronique d’ici 2023. En ayant récemment réussi à réduire l’itinérance chronique de 10 %, cette communauté Prêt pour Zéro Canada a fait des progrès considérables, non seulement en faisant emménager les sans-abri dans des logements, mais aussi en les aidant à garder ce logement à plus long terme en réduisant les expulsions

« Il y a une grande différence entre la gestion et l’élimination de l’itinérance », affirme Dawn Wheadon, spécialiste en logements abordables au Greater Moncton Homelessness Steering Committee. « En créant et en suivant les étapes, les gens sont en mesure d’accéder plus rapidement aux logements. Mais dès qu’ils sont logés, il est essentiel qu’ils aient accès à du soutien et à une collaboration continus pour qu’ils le restent », explique Dawn.

Les initiatives clés qui ont mené à leur succès comprennent un engagement intensif envers l’accès coordonné et le processus des listes nominatives, ainsi qu’un accent particulier sur la qualité des données et la décomposition du problème de l’élimination de l’itinérance en objectifs plus modestes.

Des méthodes qui réussissent

L’équipe de l’accès coordonné de Moncton, conjugué à l’engagement du personnel de première ligne, des autorités sanitaires, du logement social et un engagement croissant auprès des refuges ont tous joué un rôle essentiel dans leur succès. 

« Nous avons des prestataires de services engagés toujours prêts à intervenir lorsqu’on leur demande et à offrir des services aux personnes inscrites sur notre liste nominative », déclare Dawn.

Le renforcement et la croissance des partenariats ont été essentiels au succès récent de cette communauté du sud-est du Nouveau-Brunswick. « Nous avons renforcé nos relations avec Anciens Combattants Canada et la GRC et établi une nouvelle relation avec le tribunal administratif du logement locatif. Nous avons également investi dans une nouvelle liaison avec les propriétaires, ce qui nous permet de mieux nous concentrer sur le rapprochement entre notre secteur et les propriétaires. » 

Nos partenaires ont été une aide essentielle pour que nous puissions nous adapter à la pandémie en cours. La ville de Moncton essaie de renforcer les partenariats existants et d’en créer de nouveaux afin de maintenir le succès qu’elle connaît actuellement et d’atteindre une réduction de 50 % de l’itinérance chronique.

« À l’heure actuelle, nous nous concentrons sur le renforcement de l’alignement avec les services du ministère provincial du Développement social. Par exemple, nous devons pouvoir accéder plus efficacement aux évaluations des sans-abri qui pourraient avoir besoin de foyers de soins spéciaux, connus à Moncton sous le nom d’établissements résidentiels pour adultes. »

Défis à relever pour atteindre le prochain jalon de la réduction de l’itinérance chronique

Ce qui est clé pour mettre fin à l’itinérance est de célébrer les petites étapes du parcours et d’en tirer des leçons afin d’obtenir de plus grands succès. Pour ce faire, il est nécessaire que Moncton engage davantage la communauté en partageant ses réussites et ses objectifs. 

« Pour l’instant nous ne partageons pas nos jalons avec la communauté. Nous devons reconnaître les réalités actuelles, mais aussi célébrer les réussites en cours de route et offrir l’espoir que l’élimination de l’itinérance est possible. » 

Pour atteindre une réduction de 50 %, l’équipe de l’accès coordonné et le personnel de soutien direct s’évertueront à s’engager davantage avec les données et les objectifs partagés pour mettre fin à l’itinérance. « Nous avons besoin d’un engagement accru à tous les niveaux en faveur d’une approche fondée sur les données. Nous devons passer à une mentalité de changement où réside une volonté d’abandonner les anciennes stratégies qui ne font que gérer l’itinérance en faveur de nouvelles stratégies qui mettent fin à l’itinérance », explique Dawn.

Maintenir les réductions à long terme

Dawn poursuit : « On consacre toujours plus d’efforts et d’attention à la gestion de l’itinérance qu’à son élimination. » 

Pour maintenir son succès et continuer à réduire le nombre de sans-abri, Moncton espère renforcer l’engagement des dirigeants à orienter les ressources de logement et de soutien en utilisant la liste nominative. « Il est également important que la communauté ait une meilleure compréhension de la définition de l’itinérance, ainsi que des stratégies de prévention et de diversion de la liste nominative. »

« La stratégie qui fonctionne consiste à diviser la liste nominative en cohortes spécifiques et à se concentrer sur des solutions pour les plus petites populations à la fois. Lorsque vous vous concentrez sur un plus petit sous-ensemble de données et que vous fixez des objectifs, vous obtenez des résultats.»

La collaboration et l’engagement sont nécessaires pour réussir. La ville de Moncton a l’intention de mettre l’accent sur la collaboration et le travail continu à partir des données afin de savoir où concentrer ses efforts à l’avenir.

Ce blogue fait partie de notre série Bonne nouvelle qui met en lumière le travail remarquable accompli pour mettre fin à l’itinérance partout au Canada.

PRÉC
SUIV